AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 DAMON ☇ Si une mallette est une petite malle, qu'est-ce qu'une salopette ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Damon E. Fitzgerald
Damon E. Fitzgerald

DAMON ☇ Si une mallette est une petite malle, qu'est-ce qu'une salopette ? Large
« Les dieux nous envient parce que nous sommes mortels, parce que chacun de nos instants peut être le dernier et que tout est beaucoup plus beau car nous sommes condamnés. »
messages : 1209
in love since : 04/09/2012
pseudo : powii
célébrité : Julian Schratter
crédits : tumblr et bazzart
double compte : Noah
occupation : Emmerdeur à temps plein et barman quand il se réveille
age : 25 ans
situation : Célibataire

DAMON ☇ Si une mallette est une petite malle, qu'est-ce qu'une salopette ? Empty
MessageSujet: DAMON ☇ Si une mallette est une petite malle, qu'est-ce qu'une salopette ?   DAMON ☇ Si une mallette est une petite malle, qu'est-ce qu'une salopette ? EmptyVen 26 Juil - 19:19

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

damon elijah fitzgerald

PRÉNOMS › damon elijah NOM › fitzgerald. AGE › vingt cinq ans. LIEU DE NAISSANCE › new york. NATIONALITÉ › américaine. ACTIVITÉ PROFESSIONNELLE › emmerdeur et glandeur professionnel mais joue parfois au barman, quand il pense à se réveiller.  SITUATION FINANCIÈRE › aisée. SITUATION AMOUREUSE › célibataire. ORIENTATION SEXUELLE › hétéro. GROUPE › love is a suicide.  AVATAR › julian schratter.

amusant, con, dragueur, con avec les filles, déconneur, immature, incapable de rester sérieux, sympa, pas trop bavard, tien bien l'alcool, présent, emmerdeur de première.

a couché avec la meilleure amie de soeur quand il avait dix neuf ans, juste pour la faire chier ∞ ne parle plus à ses parents car ils n'aiment pas le train de vie de damon ∞ n'a jamais voulu reprendre l'entreprise de son père même si chaque année, la famille fitzgerald gagne des millions ∞ aime l'argent mais n'est pas pour autant avare et radin. il laisse juste payer les autres quand ca l'arrange : souvent. ∞ se fout totalement de ce que les gens pensent de lui, il ne vit pas pour eux. ∞ beaucoup disent qu'il ne faut pas le fréquenter, y'a qu'à voir comme il a tourné mais encore une fois, il laisse dire. ca le fait juste marrer. ∞ joue pas mal avec les filles et leurs sentiments. pour lui, il est hors de question de se caser alors qu'il peut coucher à droite et à gauche. ∞ c'est encore un gamin, un ado perturbateur dans sa tête qui passe son temps à sortir faire la fête et à fumer. il fume beaucoup trop d'ailleurs et ce n'est pas rare qu'il se lève avec une belle cuite. ∞ il a été envoyé à folly beach pas par envie mais parce que ses parents en avaient marre de lui et de sa vie new yorkaise. ils espèrent qu'il s'assagira mais damon veut prouver le contraire.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
PSEUDO OU PRÉNOM › manon/powii AGE › 18 ans. OU AS-TU TROUVÉ LE FORUM ? › c'est une longue histoire ;)  COMMENT LE TROUVES-TU › parfait !. UN DERNIER MOT › panda .



_________________

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
L'avantage d'être intelligent, c'est qu'on peut toujours faire l'imbécile, alors que l'inverse est totalement impossible - Oscar Wilde

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] KREAZEN


Dernière édition par Damon E. Fitzgerald le Ven 26 Juil - 19:57, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Damon E. Fitzgerald
Damon E. Fitzgerald

DAMON ☇ Si une mallette est une petite malle, qu'est-ce qu'une salopette ? Large
« Les dieux nous envient parce que nous sommes mortels, parce que chacun de nos instants peut être le dernier et que tout est beaucoup plus beau car nous sommes condamnés. »
messages : 1209
in love since : 04/09/2012
pseudo : powii
célébrité : Julian Schratter
crédits : tumblr et bazzart
double compte : Noah
occupation : Emmerdeur à temps plein et barman quand il se réveille
age : 25 ans
situation : Célibataire

DAMON ☇ Si une mallette est une petite malle, qu'est-ce qu'une salopette ? Empty
MessageSujet: Re: DAMON ☇ Si une mallette est une petite malle, qu'est-ce qu'une salopette ?   DAMON ☇ Si une mallette est une petite malle, qu'est-ce qu'une salopette ? EmptyVen 26 Juil - 19:19

Tu es là, comme un con. Assis sur le quai de la gare, à attendre ce maudit train qui t'emmènera dans un trou paumé. Tu poses, ou plutôt tu jettes, ton sac à tes pieds. Tu n'as pas besoin de plus. Un sac avec le strict minimum te suffit. Tu ne comptes pas rester dans cette bourgade de toute façon. Tu veux juste attendre que tes friqués de parents arrêtent leur crise de la cinquantaine. Tu fouilles dans les poches de ta veste et sors un paquet de clope. Premier geste ? Tu la fais tenir entre tes lèvres et l'allume avec le vieux briquet que tu as prit à ton père la semaine dernière. Tu es comme ça de toute façon. Tu prends ce que tu as sous la main. Et pourtant, t'es pas cleptomane. Ça t'amuse juste. Faire chier les gens et ton entourage surtout. Tu es comme ça et tu t'en moque totalement. Tu soupire puis tu tire un bon coup sur ta cigarette. L'embout rougit. Tu t'assois en tailleur, regardant autour de toi. Ce coté ci de la gare n'est pas rempli. En même temps, personne ne cherche à aller se paumer dans le comté de Charleston, en Caroline du Sud. Il n'y a que toi pour faire ça et en même temps, tu n'as pas le choix. Tu préfères laisser faire les choses et revenir en force comme tu l'as toujours fait. En fait, t'es juste une tornade ambulante qui détruit presque tout sur son passage. Tu t'en fou. C'est vraiment le cadet de tes soucis. C'est pas comme si tu en avais d'ailleurs. En fait, t'en sais fichtrement rien. Une fois encore, ça ne t'atteint pas. Si tu as des emmerdes, tant pis, tu diras juste que tu ne sais pas. « Monsieur ? Vous ne pouvez pas fumer ici. Vous êtes dans une gare et surtout dans un lieu public. » Tu sors de tes pensées et regardes d'où provient cette voix. De suite, ton regard se porte sur une petite fliquette. C'est plus fort que toi, tu la regardes de haut en bas. Blonde au yeux clairs. Ca devrait le faire. Tu lui lances un sourire que tu veux ravageur. Elle va fondre. Tu es sur de toi. Malgré tout, tu regardes plus loin. Son collègue est occupé. Tant mieux. Tu te lève et tu jettes ta clope au sol. Du pied, tu la réduit à un simple mégot. Elle a comprit ton petit jeu et alors que tu t'avances vers elle, un regard sournois s'empare d'elle. Tu ne te laisses pas déstabiliser pour autant. « Passez moi les bracelets, faites vous plaisir. » Tu passes pour un pervers mais tu t'en tapes. Au pire, si elle le fait, ça te fera une bonne raison de rester à New York. Mais au lieu de ça, tu retrouves avec la marque de ses doigts sur ta joue. Tu ne l'avais vraiment pas vu venir celle là. Tu l'as peut être mérité mais ça te passe au dessus. Tant pis pour elle. Elle n'était pourtant pas vilaine. Tu entends du bruit. C'est ton train. Tu hausses les épaules et tente un nouveau sourire charmeur mais décides de filer récupérer ton sac avant de te prendre une nouvelle baffe.

Tu t'étales de tout ton long sur les deux sièges. Tu espères juste ne pas avoir de voisin de voyage. Au pire, il ira se faire voir. Tu mets ton sac à l'endroit prévu pour et branches des écouteurs sur ton portable dernier cris. La tête contre le vitre, tu mets la musique à un son élevé. Le train bouge. Tu fermes les yeux. Tu n'as pas envie de voir le paysage. En fait, alors que du Muse passe dans tes oreilles, tu repenses à avant. Tu n'as pas toujours été ce mec arrogant et imbus de lui même. Ce petit bourge new yorkais. Ca t'as pris au lycée et tu ne sais même plus pourquoi. En repensant au lycée, tu repenses à cette soirée. Avec deux potes, tu t'étais incrusté à la fête de ta soeur. Elle fêtait ses dix sept ans et toi tu venais d'en avoir dix neuf. Ton meilleur ami avait versé de la vodka ou un truc comme ça dans pas mal de verres. Ca te faisait marrer. A ce moment là, ta soeur était encore une gamine saine d'esprit. Tu ne lui avais pas encore retourné la tête avec toutes tes soirées. « Salut, toi. » Tu t'étais approché d'une fille. Tu la connaissais et pas qu'un peu. Elle passait les week ends chez toi. Pas pour te voir mais pour être avec sa meilleure amie : ta soeur. Une idée te traversa l'esprit et tu savais que ça ferait bien chier Marley. C'était un peu le but. Tu avais attendu que la jeune fille tombe dans tes bras. Ce ne fut pas dur et ni une ni deux, dans tes bras, tu fis ce que tu avais à faire avec elle, attendant simplement que Marley entre dans sa chambre et te voit avec sa meilleure amie. Quel con ! « Damon ?! Mais qu'est ce que ... » Elle regarda la fille à coté de toi et devint rouge. Hilare, tu attrapas ton caleçon, l'enfila et alla déposer une bise sur le front de ta soeur. « A plus, beauté. » Ah, c'était la belle époque. Ta musique s'arrête en même temps que le train. Tu regardes dehors. Non, tu n'es pas encore arrivé. Ce n'est qu'un arrêt parmi tant d'autres. Tu soupires et remets la musique. Tu mets ton portable en aléatoire, ne voulant pas choisir. Les yeux encore ouverts, une fille d'une quinzaine d'années s'approche de toi. Ses cheveux relevés en une queue de cheval, elle remonte ses lunettes d'une geste timide. « Vous êtes à ma place. » Tu lui souris et t'avachis encore plus. D'un signe de la main, tu lui fais signe d'aller se chercher une autre place et tu fermes les yeux, préférant ignorer cette pauvre gamine.

Tu as envie de fumer et pourtant, tu n'as pas le droit. Le vrai truc c'est que tu as la flemme de te lever et d'aller à l'arrière du train où tu pourrais fumer. Maintenant que tu as commencé, tu finis. Tu repenses aux conneries que tu as faites. Ton père était toujours là pour te sauver et pour pas salir ta réputation. Enfin, surtout celle de la famille. L'avantage d'être un fils Fitzgerald c'est que ton casier ne sera pas retenu plus que ça. Au pire; il n'y a que des délits mineurs du genre conduite en état d'ivresse. T'as pas violé ou tué quelqu'un non plus. D'ailleurs, c'est comme ça que tu as rencontré cette fille, il y a quatre ans. Max. Tu n'as jamais connu son vrai nom. Elle voulait juste que tu l'appelles Max. Ca t'as marqué parce qu'en général, c'est un prénom de mec. Ca ne t'as d'ailleurs pas empêché de le lui dire plusieurs fois. Son rire résonne encore dans ta tête. C'est bizarre. Tu as l'impression que c'était hier et pourtant, ça fait quatre ans que tu ne l'as pas vu. A l'époque, vous étiez dans un supermarché. Tu ne l'avais jamais vu. New York est tellement grand ! « T'as déjà couché entre les rayons d'un supermarché ou dans la cabine d'un photomaton ? » Elle était venue comme ça vers toi. Sa main sur ton épaules. Amusé et curieux par une telle attitude, tu t'étais dis qu'avec elle, tu n'aurais pas de mal. Ton regard se porta sur elle de haut en bas. Elle était canon et pas qu'un peu. « On attend quoi alors pour essayer ? » Ni une ni deux, tu la portas et tes lèvres allèrent rencontrer les siennes. Tu la posa à terre et en courant, vous étiez allez dans le photomaton. Sous le rideau, tu voyais les pieds des gens qui patientaient, pensant sans doute que vous faisiez des photos, pas autre chose. Max. Elle était ton double au féminin. Tout aussi délurée que toi et après ça, tu l'as revu une fois. Cette fois ci, vous l'aviez fait chez elle. Tu étais parti au petit matin et après, plus rien.

Le train s'arrête, pour de bon. Tu as rêvé si longtemps que ça ? Tu bâilles et attrapes ton sac. Tu enlève tes écouteurs et dans ta veste, tu prends une nouvelle clope. L'air te monte au visage. Ca n'a rien à voir avec New York, ca c'est sur. Tu es déjà désespéré à l'idée de vivre ici quelques temps. Vivement la fin. De ton autre poche, tu tires l'enveloppe que ta mère t'as donné avant que tu ne quittes l'immense appartement familial. Tu l'ouvres. Il y a une lettre, une clé et une centaine de dollars en billet. Tu souris. Tu sais déjà ce que tu vas en faire. Tu regardes ensuite la clé et tires sur ta clope. Au final, tu décides de lire la lettre. Tu reconnais l'écriture de ta mère. « Damon, j'espère sincèrement que partir à Folly Beach te fera le plus grand bien. New York te monte vraiment trop à la tête. Tu as vingt cinq ans, agis comme un homme maintenant. La clé qui est dans l'enveloppe est celle d'un appartement au coeur de la ville. J'y ai vécu quand j'étais à Folly Beach. Je devais avoir ton âge je crois. Il y a aussi de l'argent. Je t'en pris, ne le claque pas en alcool et autre boites de nuit. Tu vaut mieux que ça. Enfin, j'ai réussi à te faire embaucher dans un bar en attendant que trouves mieux. Promets moi d'essayer au moins. A bientot, Mom. » Eh bien voilà, ta nouvelle vie commence.

_________________

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
L'avantage d'être intelligent, c'est qu'on peut toujours faire l'imbécile, alors que l'inverse est totalement impossible - Oscar Wilde

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] KREAZEN
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

DAMON ☇ Si une mallette est une petite malle, qu'est-ce qu'une salopette ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Une petite détour aux sources [ PV - Hentaï ]
» Fiche technique de Lion Damon [ Validée ]
» petite terrine de foie gras saumon lentilles
» Une petite victime qui passait par là. (Jann) (terminé)
» myrtille , jolie petite caniche noire 2 ans ( thiernay 58)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MODERN LOVE :: CHAPTER TWO ◭ you and me. :: 
born this way
 :: 
welcome to Folly Beach
-